Zatik consiglia:
Iniziativa Culturale:

 

 

0610 20 - DESTRUCTION DU PATRIMOINE ARMENIEN EN AZERBA´DJAN: L'UNESCO CRITIQUEE
Agence France Presse -17 octobre 2006 mardi

Une delegation internationale de parlementaires a critique mardi a Paris l'Unesco pour son inaction face a la destruction du patrimoine culturel armenien en Azerbaïdjan, et remis a son directeur general,
Koïchiro Matsuura, un memorandum appelant a sa protection.

Les parlementaires, quatre Francais de gauche comme de droite, deux Suisses, deux Britanniques, un Grec et un Canadien, ont notamment denonce la destruction du site archeologique de Djougha, situe dansla region azerie du Nakhitchevan près de la frontière avec l'Iran.

Ce site, construit du 5e au 17e siècle, "contenait plus de 10.000 stèles et constituait la plus vaste collection de pierres tombales armeniennes et de croix en pierre sculptees (khatchkars)", selon le memorandum.

"Debut mars 2006, le cimetière fut complètement rase; sur son site, les autorites azerbaïdjanaises ont etabli un stand de tir militaire", selon le texte remis a l'Unesco, qui precise que "des pierres tombales
de petite taille furent enlevees, brisees et ansportees ailleurs ou jetees dans le fleuve Araxe", ce que documente un film amateur tourne depuis le côte iranien de la frontière.

"Nous ne comprenons pas que l'Unesco soit restee inactive face a ces destructions", a declare le chef de la delegation, le conseiller national (depute) suisse Ueli Leuenberger (Verts), lors d'une conference de presse.

Il a ajoute que les parlementaires avaient demande que l'Organisationdes Nations unies pour l'education, la science et la culture (Unesco) "denonce la nature ethnocidaire de la destruction du site".

"Nous avons demande que l'Unesco suspende l'Azerbaïdjan tant qu'il ne collabore pas dans le sens que nous avons demande", a encore declare M. Leuenberger.

L'Armenie et l'Azerbaïdjan s'opposent sur l'enclave du Nagorny Karabakh, separee de l'Azerbaïdjan a l'issue d'un conflit arme qui a dure de 1988 a 1994, a fait près de 25.000 morts et entraîne l'exil de quelque 20.000 Azeris.

V.V

 
Il sito Zatik.com è curato dall'Arch. Vahé Vartanian e dal Dott. Enzo Mainardi;
© Zatik - Powered by Akmé S.r.l.