Zatik consiglia:
Iniziativa Culturale:

 

 

06 03 16 - LA TURQUIE A MOINS DE DEUX ANS POUR RESPECTER LES CRITERES POLITIQUES Dí ADHESION
LA TURQUIE A MOINS DE DEUX ANS POUR RESPECTER LES CRITERES POLITIQUES D’ ADHESION

-- Le Parlement constate un ralentissement des réformes en Turquie et lui demande de mettre un terme rapide à ses politiques liberticides et discriminatoires.
Il demande aussi à la Commission de définir les frontières géographiques de l’Union. --

Le Parlement européen vient d’adopter une résolution « sur le document de stratégie pour l’élargissement 2005 de la Commission ». Ce rapport, présenté par Elmar Brok (PPE, Allemagne), président de la Commission des Affaires Etrangères, fait le point sur la politique générale d’élargissement avant de se focaliser sur les pays en cours de négociation (Turquie, Croatie) et les pays candidats (Macédoine, Balkans occidentaux).

Dans la partie consacrée à la Turquie, le Parlement européen affirme que « les priorités du partenariat d'adhésion […] relatives aux critères politiques doivent être réalisées au cours de la première phase des négociations » et « constate avec satisfaction que la Commission partage désormais cette vue dans la mesure où elle précise que ces critères doivent
être satisfaits dans un délai d'un ou deux ans ».

Le parlement invite en conséquence « la Turquie à présenter dans les meilleurs délais un plan assorti d'un calendrier et de mesures précises pour
respecter ces délais » et demande au Conseil et à la Commission « de subordonner l'avancement des négociations à la réalisation en temps utile de ces priorités ».

Cette exigence vient en réaction au ralentissement des réformes consigné dans la résolution qui demande également à la Turquie « d'éliminer tous les obstacles législatifs et pratiques à la réalisation des droits et des libertés fondamentaux […], notamment la liberté d'expression, la liberté de culte, les droits culturels, les droits des minorités » et qui enjoint la Commission à procéder « à un contrôle rigoureux et intégral des progrès sur
le terrain ».

Le texte adopté, c’est une première dans l’Union européenne, rappelle aussi que « la capacité d'absorption de l'Union européenne […] reste une des
conditions de l'adhésion de nouveaux pays » et « estime qu'il est essentiel, pour saisir la notion de capacité d'absorption, de définir la nature de
l'Union européenne, en ce compris ses frontières géographiques ».

Aussi demande-t-il à la Commission « de présenter avant le 31 décembre 2006 un rapport exposant les principes sur lesquels cette définition se fonde »
et l’invite « à tenir compte de cet élément pour l'ensemble de son calendrier de négociations » .

« Nous saluons la précision de cette résolution car elle traduit la volonté croissante du Parlement européen d’être impliqué dans les processus
décisionnels de l’Union. Ajoutée aux textes récemment adoptés, cette résolution presse la Commission et le Conseil européens de ne plus se contenter de promesses et de délais prolongés mais demande de vraies réformes à la Turquie. » a déclaré Hilda Tchoboian, présidente de la Fédération Euro-Arménienne.

« Nous oeuvrons avec les mouvements démocratiques européens afin que les critères soient complétés, pendant ce délai de 2 ans, par la reconnaissance
du génocide et la fin de la politique agressive de la Turquie envers l’ Arménie. » a-t-elle conclu.


FEDERATION EURO-ARMENIENNE
pour la Justice et la Démocratie
Avenue de la Renaissance 10
B-1000 Bruxelles
Tel: +32 2 732 70 26
Tel/Fax: +32 2 732 70 27
Email : contact@eafjd.org


COMMUNIQUE DE PRESSE
pour diffusion immédiate
16 mars 2006
Contact: Varténie Echo
Tel: +32 2 732 70 27



V.V

 
Il sito Zatik.com è curato dall'Arch. Vahé Vartanian e dal Dott. Enzo Mainardi;
© Zatik - Powered by Akmé S.r.l.